Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas à pas 3 Basques (accessible)

Papier : Arches

Couleurs : Bleu outremer, bleu de cobalt, bleu céruléum, terre de sienne brûlée, jaune indien, orange winsor, rose permanent, alizarine cramoisie, gris de payne.

Intérêt : Travailler dans le mouillé avec la technique de l'’inondation partielle en réservant des blancs.




Faites le dessin et réservez au drawing-gum quelques  parties devant rester blanches uniquement sur les visages (nez, œil, profil des visages), nous réserverons le reste directement en peignant.


Mouillez le fond avec de l’eau claire et posez des couleurs claires, jaune, jaune indien, rose, violet…

Séchez.


Mouillez les bérets à l’eau claire,  posez un violet (outremer + alizarine) dans ce mouillé puis revenez dessus avec un gris de payne cassé par le violet pour suggérer quelques plis sur les bérets.


Mouillez uniquement les ombres des visages à l’eau claire, il s’agit de réfléchir en faisant ce travail, puis posez quelques couleurs claires et chaudes.

Faites attention à bien laisser un liseré près des bérets pour que la couleur foncé ne fuse pas dans les visages.


Nous pouvons ombrer les visages avec des pigments plus bruts et chaud, n’hésitez pas à intensifier les tons rouge qui se terniront en séchant : rose, sienne brûlée, alizarine.


Le papier est devenu mât : c’est le moment

-          de  procéder à la fusion entre le béret et les visages pour une fusion douce,

-          de faire quelques détails dans les visages avec du pigment brut et un petit pinceau, ces détails resteront un peu flous car se situant dans des parties d’ombres.



Séchez puis retirez le drawing-gum.

Avec la même technique que pour les visages, mouillez à l’eau claire les chemises en veillant à bien conserver les réserves de papier blanc.

Posez les couleurs : céruléum, cobalt, rose, outremer + alizarine pour foncer.


Peignez l’autre chemise de la même façon en suggérant quelques rayures sur les parties éclairées.


Quand le papier est mât, avec un traceur sortie longue où gulliver, tracez les rayures avec du pigment brut qui fusera peu.

Mouillez la chemise du dernier personnage en conservant des réserves puis posez quelques couleurs dans la même palette harmonique.


Quand le papier commence à devenir mât, suggérez avec un petit pinceau et très peu d’eau quelques bandes pour donner l’illusion d’une chemise à carreau.

Ombrez fortement la partie dans l’ombre pour mettre du relief et faire ressortir le personnage central.

Laissez sécher.


C’est le moment d’éventuels détails et d’ajuster les tonalités (si par exemple vos visage sont trop ternes, passez un jus de rose voir rouge pour les réchauffer)

L’aquarelle est terminée.
YAKA et même pas peur.




09/05/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6059 autres membres