Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas à pas brouette (accessible)

Papier : Arches

Couleurs : Bleu outremer, bleu de cobalt, terre de sienne brûlée, jaune indien, orange winsor, rose permanent, alizarine cramoisie.

Intérêt : Travailler dans le mouillé rapidement avec une palette restreinte et poser de la bougie.




Faites le dessin et réservez au drawing-gum, les parties devant rester blanches : 2clairages sur le personnage, quelques brins de paille et détails sur la brouette.

Nous allons également poser quelques traits de bougie pour suggérer des herbes à la limite de l'arrière plan.

Posez quelques traits horizontaux pour les brins d'herbe, la difficulté vient du fait que l'on ne sait pas le résultat que cela produira… la surprise apparaîtra lors de l'exécution de l'aquarelle.


Mouillez toute la feuille à l'eau claire.

Nous allons procéder en donnant une harmonie générale d'ambiance de coucher de soleil.

Commencez par les couleurs chaudes, jaune, jaune indien et orange winsor.


Contrastez davantage la base des arbres en arrière plan en intensifiant les tonalités dans les rouges : sienne brûlée, rose, orange.

La papier gondole dans tous les sens mais ce n'est pas grave.

Sur la photo vous pouvez vous rendre compte du résultat sur du papier Arches 185g.


N'hésitez pas à intensifier vos couleurs qui vont ternir en séchant.


Pour la seconde étape nous allons remouiller la partie supérieure (l'arrière plan avec les arbres) jusqu'à la limite du champ où nous avons posé la bougie.

Posez de l'eau claire sur le « fond » en évitant le personnage et la brouette, attendez que le papier absorbe et commence à devenir mât brillant dans la partie haute.

Avec différentes couleurs : violet (cobalt + rose), sienne brûlée + rose, alizarine, commencez à suggérer les arbres.

Ce travail est à faire avec un pinceau peu chargé d'eau, amusez-vous à promener le pinceau sur le fond humide pour dessiner des branches dans le flou, intensifiez vos couleurs vers la base.


Le papier est devenu mât : c'est le moment bien marquer la base en intensifiant avec un violet, outremer + alizarine tirant davantage vers les rouges.

Vous constatez à ce moment si le traçage à la bougie était assez prononcé.


Mouillez le personnage à l'eau claire, puis quand le papier est mât posez les couleurs des vêtements avec peu d'eau en gardant à l'esprit la fusion des couleurs pour ne pas mettre trop de détails qui nuirait à l'harmonie générale.


Faites de même avec la brouette en laissant des parties claires et sombres donnant l'illusion d'un éclairage rasant.



Séchez complètement et retirez le drawing-gum, le personnage apparaît alors en contre-jour dans cette chaude luminosité de fin de journée.

Mouillez le premier plan puis quand le papier est mât suggérez des ombres portées floues qui renforcent l'effet de cette lumière.


Terminez le champ avec des couleurs encore plus chaudes pour augmenter l'effet de profondeur en rapprochant le premier plan.


Rajoutez quelques détails dans les herbes.


L'aquarelle est terminée,
YAKA et même pas peur.



09/05/2008
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5971 autres membres