Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas à pas cheval blanc (accessible)

Papier : Arches

Couleurs : Bleu outremer, bleu cobalt, bleu céruléum, orange winsor,   terre de sienne brûlée, alizarine cramoisie, rose permanent, jaune citron, gris de payne.




Faites le dessin et posez du drawing-gum sur les parties qui doivent rester blanches, crinière, oreilles, poils ainsi que le dessus du dos.


Mouillez partiellement la tête du cheval tout en conservant les parties qui doivent rester blanches. Posez les premières couleurs très diluées.

Crinière et oreilles : jaune et sienne brûlée.

Tête du cheval : céruléum, violet (cobalt + rose permanent), terre de sienne brûlée.


Compléter rapidement la tête du cheval afin que les couleurs fusent les unes dans les autres avec un pinceau pas trop chargé d’eau. Sienne brûlée, jaune, orange winsor.

Quand le papier devient plus mât, commencez les pigments foncés, outremer + sienne brûlée + pointe d’alizarine.


Le papier commence à devenir mat, c’est le moment de renforcer les couleurs sombres, attention à ne pas avoir le pinceau avec plus d’eau que le papier car risque d’auréoles. Continuez le cou avec un violet (outremer + alizarine où rose permanent) et de la sienne brûlée.


Mouillez le corps du cheval et posez un premier jus très dilué : sienne brûlée, violet (cobalt + rose), céruléum.

Séchez complètement.


Mouillez tout l’environnement du cheval puis posez des pigments très bruts qui fuseront dans le mouillé :gris de payne + outremer.


Continuez tant que le fond est bien mouillé avec : : outremer, gris de payne + outremer, outremer + alizarine.

Puis laisser l’eau travailler et orientez les pigments en penchant la feuille d’un côté et de l’autre.


Séchez complètement puis retirez le drawing-gum.


Remouillez à l’eau claire le corps du cheval puis renforcez le cou ainsi que quelques reflets de la croupe.

C’est le moment de faire quelques détails, yeux, renforcez la crinière par endroits, les naseaux etc…

Séchez, puis au cutter vous pouvez rajouter quelques points de lumière en grattant le papier.



L’aquarelle est terminée,
YAKA et même pas peur.


09/05/2008
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6139 autres membres