Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas à pas falaise Belle-ïle (accessible)

Papier : Arches

 

Couleurs : Bleu outremer, bleu cobalt, bleu céruléum, jaune auréoline, vert émeraude, alizarine cramoisie,  terre de sienne brûlée, rose permanent, rouge.

 

 

 

Faire le dessin, cet exercice se fera sans pose de drawing-gum.

 

 

 

Ciel : mouiller partiellement le ciel et le début de la mer. Poser un jaune très léger juste au-dessus de la mer et faire un dégradé de bleu de cobalt dans le haut du ciel, assombrir la partie gauche du ciel avec un violet (cobalt + rose) .

La mer dans le lointain est peinte dans le mouillé avec céruléum + une pointe de rose. Laisser sécher.

L’herbe des falaises : auréoline + vert émeraude.

 

 

 

Mouiller partiellement les falaises à l’eau claire tout en laissant une frise blanche entre chaque falaise et poser quelques touches de sienne brûlée.

 

 

 

Toujours dans le mouillé, renforcer les couleurs avec des pigments bruts : outremer, sienne, brûlée, violet (outremer + rose). Foncer plus les limites hautes des falaises pour mettre de l’impact (outremer + sienne brûlée).

Embruns : avant que cela ne sèche ajouter une goutte d’eau claire pour suggérer les embruns des vagues sur la falaise, et éclaircir par des retraits avec un pinceau.

 

 

 

Continuer les différents plans des falaises sur le même principe en atténuant au fur et à mesure de l’éloignement.
Terminer par le rocher très léger qui sort de l’eau.

Laisser sécher.

 

 

 

La mer : le plus important est de laisser des espaces blancs (qui font vivre l’aquarelle et indiquent la profondeur).

Avant de poser mes couleurs je mouille toujours à l’eau claire pour une belle fusion des coloris.

Mouiller à l’eau claire et mettre du céruléum, cobalt, outremer, violet, parfois cassé avec de la sienne brûlée, tonalités claires dans le lointain, tonalités plus foncées au premier plan.

 

 

 

Je remouille la falaise principale avec un jus violet (outremer + rose et une pointe d’alizarine) jusque dans l’eau pour suggérer une ombre portée.

Dans la falaise mouillée, faire quelques détails et renforcer quelques couleurs.

 

 

 

Je remouille la mer par endroit pour adapter les tonalités, quelques traits de brosse sèche pour mettre un relief. C’est le moment des petits détails, rochers, personnages qui donnent l’échelle…

Laisser sécher, avec un cutter rajouter quelques embruns ici et là.

 

 

 

Le modèle terminé.

 

YAKA et MÊME PAS PEUR



04/01/2008
23 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6059 autres membres