Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas à pas Flamenca profil (Accessible)

Papier : Arches 185g

Couleurs : Bleu outremer, alizarine et rose permanent,  jaune auréoline, orange winsor, terre de sienne brûlée, laque écarlate.

Intérêt : Travail rapide en un passage, dans le mouillé avec fusion de couleurs. Travail délicat dont l'intérêt est de suggérer un contraste pour faire ressortir la lumière avec fusions et retraits.




Faites le dessin… puis posez du drawing gum sur quelques parties que vous désirez conserver blanches.


Pour faire ce travail rapide mouillez à l‘eau claire uniquement les parties que vous désirez peindre. La difficulté vient du fait de laisser de petits espaces de papier vierge afin de faire ressortir l’éclairage et éviter certaines fusions de couleurs.

L’intérêt de cette technique est de permettre des fusions de couleurs en évitant trop de détails dans l’aquarelle, suggérer plus une ambiance.


Commencez par les tons chairs : jaune, orange, rose. N’hésitez pas à faire déborder sur le « fond » les parties claires pour une meilleure unité.


Nous terminons la tête et les parties chairs en contrastant avec un violet (outremer + alizarine).


Peignez la robe avec de la laque écarlate et quinachridone magenta pour les parties les plus claires voire orange.

Sienne brûlée dans les cheveux et laque écarlate sur la base de la fleur dans les cheveux.


Nous allons maintenant contraster (outremer + alizarine) avec du pigment brut et peu d’eau sur le pinceau.


Nous allons mettre un contraste sur le fond :

Faites ce travail avant que le fond ne sèche complètement (où remouillez à l’eau le fond si celui-ci est sec.

Posez de l’outremer + alizarine, avec des pigments forts et pas trop d’eau sur le pinceau.

L’intérêt de faire ce travail dans le mouillé permet aux pigments de se déposer et de fragmenter même avec des teintes très foncées.


Terminez l’environnement dans le mouillé assez rapidement et peu d’eau sur le pinceau pour éviter les auréoles.

Puis avec la même teinte contrastez les ombres sur la robe.

Avec du papier 185 non tendu, cela gondole beaucoup mais ce n’est pas grave.


Quand la robe est mate, vous pouvez faire quelques retraits avec un petit pinceau fin à poil dur (souvent le nettoyer).

Laissez sécher puis retirez le drawing gum.


L’éclairage apparaît, c’est le moment de flouter certaines parties : dessous des bras, éclairage rasant entre la robe et le fond etc…

L’aquarelle est terminée.


23/01/2009
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5948 autres membres