Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas à pas lecteur (accessible)

Papier : Arches

Couleurs : Bleu outremer, bleu de cobalt, terre de sienne brûlée, jaune auréoline, rose permanent, alizarine cramoisie.

Intérêt : Travailler avec une palette restreinte, ajuster les tonalités et faire des fusions de couleurs.




Faites le dessin et réservez au drawing-gum, les parties devant rester blanches.


Mouillez le fond avec de l’eau claire en évitant le personnage.


Commencez par poser les pigments claires avec du jaune auréoline ou autre afin de bien visualiser les parties que vous avez mouillé à l’eau claire.

Attention aux gouttes d’eau qui peuvent dégringoler sur l’aquarelle.


Contrastez le haut de l’environnement avec un violet, sienne brûlée + rose sur le banc puis attaquez la tête.

La tête se fait en inondation partielle, c'est-à-dire que l’on va mouillé uniquement les parties devant recevoir de la couleur.

Le but de laisser des blancs est de donner une illusion de lumière.

Mouillez les parties à peindre de la tête et posez de la sienne brûlée + rose, violet (cobalt + rose).

Quand le papier est mât vous pouvez renforcer les parties sombres du visage avec une couleur très brut (outremer + alizarine + sienne brûlée).


Nous allons continuez dans le même esprit, en descendant avec le but de faire fuser les couleurs afin d’éliminer les détails des vêtements et ne laisser que des blancs pour la lumière.

Mouillez le pardessus à l’eau claire et posez : violet clair (cobalt + rose), violet foncé (outremer + alizarine), noir (outremer + sienne brûlée), jaune.

Pensez à mettre les couleurs très foncé quand le papier est devenu mât avec du pigment brut.

L’intérêt est de bien faire les variations de tonalités qui donnent tout le relief et la profondeur à l’aquarelle.


Même principe et même couleurs pour le bras, le livre et le pardessus.


Contrastez bien le pantalon qui donnera une bonne assise au dessin.


Nous allons peindre uniquement les ombres du banc.

Avec un petit pinceau pour les ombres fines, un pinceau plus gros pour la grande ombre.

N’hésitez pas à travaillez cela dans le mouillé qui permet d’adapter ses couleurs et ses tonalités.

Pensez à laissez de fins liserés de lumière sur l’ombre intérieur du banc.


Terminez le banc en dessinant un support forgé bien foncé pour une meilleure assise. Les couleurs que nous venons de poser sont encore humide, nous allons en profiter pour mouiller à l’eau claire les ombres portées (sur le sol) et faire ainsi fuser les couleurs dedans.


Adaptez les tonalités des ombres, faites des renforts métalliques dans l’ombre du banc et quelques retraits quand le papier est mât avec un petit pinceau plat synthétique.

Séchez.



Retirez le drawing-gum.

Une fois sec on peut suggérer légèrement la lumière rasante sur le sol avec un léger frottis à la brosse sèche où quelques projections.

Adaptez les tonalités des lamelles de bois du banc.


L’aquarelle est terminée,
YAKA et même pas peur.


09/05/2008
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6139 autres membres