Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas à pas pommes dans assiette (accessible)

Papier : Arches

 

Couleurs  Bleu outremer, bleu de cobalt, bleu céruléum, jaune citron,  terre de sienne brûlée, orange winsor, laque écarlate, alizarine cramoisie, rose permanent, vert émeraude.

 

 

 

 

 

Ce travail s’effectuera sans drawing-gum de manière à aborder la spontanéité dans l’aquarelle.

Faire le dessin sur la feuille.

 

 

 

Technique de l’inondation partielle.

Mouillez à l’eau claire les pommes (sauf les parties devant rester blanches) et l’assiette (sauf les parties devant rester blanches).

Poser jaune, orange, laque écarlate, un tout petit peu de vert émeraude… vous constatez que les couleurs fusent les unes dans les autres,  essayez quand même déjà de suggérer du volume. Sécher éventuellement.

 

 

 

Mouillez tout le reste de la feuille (sauf les fruits et l’assiette).

Posez du céruléum dans le mouillé tout en conservant des espaces blancs, les parties lumineuses avec un léger jus orangé et/ou jaune.

 

 

 

Le papier est toujours humide, renforcez les ombres avec un pinceau moins chargé en eau… outremer, cobalt et violet (cobalt + rose).

A ce stade il n’y a aucun contour net car le papier est encore humide.

 

 

 

Le papier est toujours humide… c’est le moment de mettre du pigment brut qui fusera moins, outremer cassé avec de la sienne brûlée. Ce travail s’effectue avec un pinceau plat synthétique qui conserve peu d’eau, n’hésitez pas à mettre du pigment très brut, l’eau se charge de faire le reste.

Pour le très foncé (outremer + sienne brûlée).

 

 

 

Le papier est toujours humide… continuez avec les mêmes couleurs pour renforcer l’ombre portée de l’assiette, tout en conservant des blancs pour la réverbération de l’assiette sur l’ombre.

Séchez.

 

 

 

Deuxième passage sur les fruits, remouillez partiellement chaque fruit et renforcez les contrastes : jaune, orange, laque écarlate, alizarine cramoisie, outremer + alizarine + sienne brûlée pour foncer. Faites ce travail avec un petit pinceau plat synthétique qui garde peu d’eau, les pigments resteront plus en place dans le mouillé.

 

 

 

Continuez les fruits uns par un ainsi que les ombres portées pour adapter les tonalités.

 

 

 

L'aquarelle est terminée.

 

YAKA et MÊME PAS PEUR



05/02/2008
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6059 autres membres