Aquarelle Marichalar Watercolor

Aquarelle Marichalar Watercolor

Pas àpas déferlante (accessible)

Papier : Arches

Couleurs : Bleu outremer, bleu de cobalt, bleu céruléum, rose permanent, un vert winsor et émeraude, gris de payne éventuellement.

Intérêt : Travail dans le mouillé avec la technique du retrait et estompage pour les embruns.




Faites le dessin…

Mouillez la mer et la vague à l’eau claire en laissant vierge les parties de l’écume qui doivent rester blanches.

Posez d’abord les couleurs claires :

Vert émeraude et céruléum en veillant à conserver des parties blanches.


Nous allons maintenant marquer quelques ombres dans l’écume de la vague pour indiquer un petit relief avec un violet tirant sur le rose (cobalt + rose).


Le papier commence à devenir mât, c’est le moment d’accentuer certains reliefs avec un pinceau peu chargé en eau : bleu de cobalt + émeraude et du violet (cobalt + rose).

Laissez sécher.


Pour peindre les parties sombres de la mer nous allons mouiller auparavant à l’eau claire ce que l’on désire peindre, dans le but de faire des fusions de couleurs douces.

Pensez en mouillant à l’eau claire à conserver des parties blanches (vierges) pour des points de projection et quelques crêtes de vagues sur la gauche, voir l’aquarelle terminée pour déterminer les parties vierges.


Le principe est de poser des pigments bien bruts qui vont fuser dans le mouillé et détourer en négatif la silhouette de la vague.

Commencez par le haut… avec un mélange de vert et d’outremer.


Continuez en remplissant la mer à l’arrière plan et en contrastant au fur et à mesure.

Quand le papier commence à devenir mât, vous pouvez avec un pinceau effectuer des retraits sur le haut de l’écume des vagues afin d’indiquer un effet vaporeux : soit en frottant avec un pinceau, soit en ajoutant une petite goutte d’eau qui repoussera les pigments.

Il convient de surveiller attentivement son aquarelle à cette étape pour adapter l’effet vaporeux jusqu’au séchage presque complet.


Nous allons procéder de la même façon sur le devant de la vague afin d’intensifier le relief par un contraste.

La difficulté réside dans le fait d’obscurcir sans pour autant ternir toute la vague.

Mouillez à l’eau claire les parties qui seront sombres puis posez des teintes brutes et foncées.


Quand le papier devient mat vous pouvez contraster de plus en plus fort avec très peu d’eau sur le pinceau afin que les pigments restent en place.


Le papier presque sec, les points les plus sombres sont posés.

Séchez.


Terminez par le devant de la vague en suggérant le mouvement de la vague.

Gardez la partie sur le devant assez claire pour les remous.


Quand le papier est mat, vous pouvez faire quelques retraits pour indiquer les parties d’écumes qui suivent le mouvement de la vague dans les parties sombres.


L'aquarelle est terminée,
YAKA et même pas peur.




26/09/2008
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5948 autres membres